CHERCHER UN ARTICLE
FRANÇAIS I ENGLISH
Fermer
NOM
PRENOM
EMAIL
FASHION CLOSE UP
Fashion Institute Arnhem

Gen.11 Rêves angéliques

■ LIRE AUSSI
FASHION CLOSE UP Red Light Fashion District
FASHION WEEK Fashion Week Automne Hiver 2009/10
EXPO Joel Peter Witkin Interview - Human Kind
FASHION CLOSE UP Mada van Gaans
CINEMA Milena Canonero Interview avec la créatrice culte
SEDUCTIVE Conséquences par Frédéric Braham
FASHION CLOSE UP Bas Kosters
FASHION CLOSE UP Jan Taminiau A Rose is a Rose

La Génération 11 du Fashion Institute Arnhem, s’expose lors de la fashion week de Paris. Les jeunes créateurs nous ouvrent leur chambre des secrets.
1 • Si vous deviez vous décrire ?
2 • Qu’est-ce qui vous fascine ?
3 • De quoi avez-vous envie pour demain ?
4 • Pouvez-vous en 3 mots décrire Angélique Westerhof fondatrice du Fashion Institute Arnhem?

Pauline van Dongen

1 • Je me concentre sur la surface, j'utilise le tissu comme point de départ. En créant de nouvelles structures et le développement de nouvelles techniques on change l’apparence et j’apporte à ça ma touche personnelle. J’essaye de donner une dimension nouvelle avec des formes nouvelles et moderne. Je suis beaucoup plus intéressé par cet aspect. Touché et texture sans fioritures sont l'essence de mon travail.
2 • Je suis fasciné par la relation entre les gens et leur environnement; le corps humain et l'environnement architectural dans lequel il évolue. Des artistes comme Anish Kapoor, Anthony Gormley, Olafur Eliasson, sont une source d'inspiration autant que l'architecture moderne et la technologie.
3 • J’aimerais avoir les moyens de lancer mon label de mode !
4 • Visionnaire, Rayonnante et merveilleuse.

Franciscus van der Meer

1 • Je suis mélodique et mélancolique, je suis à la fois astucieux et confus, désespérément romantique et méfiant en amour. Ce que je conçois né les jours où je me promène sur les rives vide de mon paysage émotionnel. Mon travail est un mélange de minimalisme et de rigidité inévitable.
2 • Je suis fasciné par mon sens du souvenir: Est-ce suffisamment important pour être qualifié d’inoubliable ?
3 • C'est une réponse horrible, mais je crois qu’un peu d'argent, m’aiderait à réaliser ce que mes sentiments et mes ambitions me disent de faire.
4 • Concentrée, pacifique et calme.

Janneke Verhoeven

1 • Je suis à la recherche d’une nouvelle définition du vêtement, un nouveau genre d'élégance. Un nouvel esthétisme pour habiller les femmes. Avec un nouveau regard sur le corps, je cherche à créer des silhouettes en moulant les matériaux autour du mannequin, ajustés au plus près. Dans ma dernière collection, « Collusion d'angles » les opposés collaborent se combinent pour donner une nouvelle structure. Je cherchais un moyen d'intégrer les structures de formes géométriques du casse-tête Tangram. Que les formes soient fluides ou rigides, elles sont créées autour du corps. Les lignes sont interrompues ou perturbées par les angles. Ils font partis du vêtement sortent du corps, créent des formes inattendues. Les tissus et matériaux sont des collisions créés par la nature, par exemple, la soie, la laine, le cuir et les matériaux artificiels structurels, tels que le polyester transparent et brillant. (Les chaussures de la collection sont inspirées par la structure en bois du principe de Kapla avec la collaboration de Miriam van Weeghel. La structure rigide du talon entre en conflit avec les lignes fluides formées par le vêtement.)
2 • Je suis surtout inspiré par les structures et l'architecture mais aussi par le mouvement du corps lui-même. La façon dont nous utilisons notre corps et notre façon de s'habiller pour communiquer. J'essaie de briser les codes esthétiques de la féminité.
3 • J'aimerais avoir mon propre label et avoir les clients qui correspondent aux créations que je fais, qui adoreront les vêtements pour toujours, malgré l’usure du vêtement.
4 • Douce, dévouée, la meilleure!

jiska van rossum

1 • Quand l'homme devient l'objet de ma curiosité, la sensualité et la séduction ont une signification différente. Le rapport de force traditionnel entre hommes et femmes sont perturbées cela donne un homme nouveau, un être qui séduit par sa vulnérabilité. Il porte un costume et semble tout habillé, mais lorsqu’il marche les fentes laisse apparaitre son corps nu. C'est un jeu qui m'inspire: couvert, découvert, on aperçoit la vérité à travers les fentes de vêtements classiques.
2 • Ma nouvelle fascination est la maille. Après quelques cours, j'ai acheté ma propre machine et j’ expérimente. J’aimerais créer des pièces au-delà du gilet masculin et du pull. Des créations liées à la séduction
3 • J'aimerais travailler pour un label de mode masculine créatif, avec des collections pour hommes inspirantes et innovantes.
4 • C’est une personne qui donne envie de donner le meilleur de soi ! Douce, elle se donne beaucoup de mal pour la mode aux Pays-Bas!

Rebecca ward

1 • Si je devais tirer mon portrait et celui de mon travail je pense que ce serait sur une grande toile, pas que je veuille une grande image de moi, mais plutôt parce que la taille vous permet de faire voir beaucoup plus d'expression de vos mouvements. Ce serait des dessins très schématiques avec des techniques mixtes.2 • Beaucoup de choses me fascinent, en ce moment c’est la pieuvre, le fait qu'ils n'ont pas de squelette interne ou externe ce qui leur permet de se faufiler partout. Et aussi que ce sont probablement les plus intelligents de tous les invertébrés.
3 • Un pique-nique dans le parc ...............
4 • Loyale, encourageante, passionnée.

Nick Rosenboom

1 • Si je devais me décrire ainsi que mon travail ce serait à travers des mots :
Complexe ? Stricte ? Architecture
Egocentrique . Emotif ? Sarcastique
Expériences . Rêves sérieux
Evasion . Transformation . Surréaliste
2 • L’ expérience quotidienne, sa simplicité et sa complexité.
3 • Travailler pour un designer que j'admire et être capable de maintenir mon propre label avec de petites collections.
4 . Positive, entousiaste, spirituelle

Oda Pausma

1 • Je recherche ou se cache le rebelle chez le timide poète,
L’esprit rebelle du poète est troublant. La mode est pour moi un sentiment, un moment dans le temps. J'aime que mes collections s’inspirent de l'art, de la poésie ou la musique..La collection "Sporen van een schaduw ", s’inspire d'un poème de Fernando Pessoa. J'aime travailler des matériaux purs qui sont comme des secondes peaux. Le cuir et la soie sont souvent la clé de la fabrication.
2 • «Hobohemian Heaven» Une collection inspirée par le New York Hôtel New Chelsea. 
La rébellion dissimulée par la création d'un pli d'épaule, la hanche est forcée. Les plis spécifiques de la soie donnant à la collection une touche poétique.
3 • Se réveiller, prendre une bonne tasse de café et créer à ma façon ma propre maison de couture, je souhaite que ce soit ma vie pour demain.
4 • Inspirée, très chic, hyper dévouée.



Sabine Morandini
REMERCIEMENTS

A Angelique Westerhof, co-fondatrice du Fashion Institute Arnhem et  Dutch Fashion Foundation. Pauline Van Dongen, Franciscus Van Der Meer, Janneke Verhoeven, Jiska Van Rossum, Rebecca Ward, Nick Rosenboom, Oda Pausma.

PHOTOS

Fashion Institute Arnhem, Generation 11
N&B © Sanne Peper
Couleur © Peter Stigter



VIDEO

Report Sabine Morandini
Fashion Institute Arnhem, Generation 11

Galerie Joseph
7, rue Froissart 75003 Paris



INFOS

MORPHOGENESIS  Pauline Van Dongen
PASSER-BY REMEMBER  Franciscus Van Der Meer
HOBOHEMIAN HEAVEN  Oda Pausma
THE SAD PARADE  Nick Rosenboom
PHYSIOGNOMY  Rebecca Ward
ADORNED IN ELEGANCE  Jiska Van Rossum
A COLLUSION OF ANGLES  Janneke Verhoeven
SYNDROME DI STENDHAL  Josine Visser


www.paulinevandongen.nl

www.franciscusvandermeer.com

www.jannekeverhoeven.com

www.odapausma.com

www.nickrosenboom.com

www.jiskavanrossum.com



fiageneration11.com
www.dutchfashionfoundation.com/