CHERCHER UN ARTICLE
FRANÇAIS I ENGLISH
Fermer
NOM
PRENOM
EMAIL
FASHION CLOSE UP
Dries Van Noten

Interview

■ LIRE AUSSI
FASHION WEEK Prêt à Porter Printemps Eté 2010 Paris
FASHION WEEK Menswear Printemps / Eté 2010 - Paris
EXPO Jim Dine Pinocchio
EXPO Farhad Moshiri Silly you, Silly me
 

Né à Anvers en 1958, Dries Van Noten est la troisième génération d'une famille de tailleurs. Entre les deux
guerres mondiales, son grand-père retravaille les vêtements de seconde main et introduit à Anvers la notion de prêt-à-porter. En 1970, le père de Dries a ouvert une boutique de mode haut de gamme dans la grande banlieue d'Anvers suivie d'une seconde  dans le centre-ville où il vendait les collections d'Ungaro, Ferragamo et
Zegna. Dans le même temps, sa mère tenait une boutique franchisée Cassandre . De ses études dans un collège jésuite, Dries a acquis une grande force morale et un aperçu très pragmatique sur
la vie. Ses antécédents familiaux l'ont introduit dans le monde de la mode, ses rites et traditions dés son plus jeune âge.
Il allait avec son père voir les spectacles et les collections à Milan, Düsseldorf et Paris où il a tout appris sur le plan commercial et technique de la profession. Toutefois, il a rapidement décidé qu'il était plus intéressant de concevoir les collections de mode que de les vendre. En 1976, à l'âge de 18 ans, il entre dans le cours de design de mode de l'Académie royale d'Anvers. Tout en continuant ses études, Van Noten a commencé à travailler en tant que designer free-lance pour des collections commerciales pour un fabricant belge. Cette expérience allait s'avérer précieuse lorsque il a commencé à produire  ses propres dessins. La même année, il a rencontré Christine Mathys qui sera son partenaire d'affaires en champion infatigable jusqu'à sa mort en 1999.
Ses collections ont rencontrés un succès presque immédiat dés leur lancement en 1986 avec des clients prestigieux comme Barneys New York, Pauw à Amsterdam et à Londres Sifflets.
En Septembre de la même année, Dries Van Noten a ouvert une petite boutique dans la galerie éponyme d'Anvers
arcade.
En 1989, il quitte sa boutique modeste pour un ancien grand magasin de cinq étages dans la Nationalestraat, ironiquement, ce bâtiment classé monument historique, avait déjà abrité son grand-père. Van Noten y réalise des travaux de restauration, en conservant de nombreux accessoires originaux et accessoires, y compris le nom Het Modepaleis. Aujourd'hui, la région est connue pour ses boutiques haute gamme.
Sa société est en expansion très rapidement, Van Noten  ouvre un showroom parisien et un bureau de presse dans un
ancienne galerie d'art au coeur du Marais. Sa première incursion en dehors d'Anvers a été rapidement suivie par l'ouverture d'un deuxième showroom à Milan.
En Juillet 2000, Dries Van Noten ouvre un entrepôt de 60.000 m² sur Godefriduskaai, Anvers, qui avait cantonné les troupes allemandes et alliées pendant la guerre. Cet espace industriel de six étages abrite aujourd'hui une salle d'exposition, de design, le marketing, la production, la comptabilité, les services de distribution et les archives afin de refléter l'ordre logique d'une collection. L'étage supérieur est donc consacrée à la salle d'exposition qui bénéficie d'une vue à couper le souffle sur la ville entière.
En Janvier 2007, Dries Van Noten a ouvert une boutique à Paris. 
Dries Van Noten y à préserver l'âme et l'histoire de l'édifice du 17ème siècle situé au coeur même de Paris. Numéro 7, quai Malaquais est
une ancienne librairie qui se trouve entre la rue Bonaparte et rue de Seine, à proximité de l'Académie française, l'Institut et l'Académie des Beaux-Arts de Paris.
Mars 2009 sera ponctuée par l'ouverture d'une nouvelle boutique à Tokyo.
D'octobre 2008 à janvier 2009, Mme Christine ALBANEL, ministre française de la Culture et de la Communication, invite Dries Van Noten à une "Carte Blanche": chacune des six principales fenêtres du Ministère ont été investis. Dries Van Noten s'est entièrement auto-financé depuis le début de sa carrière et vend maintenant ses collections Hommes, femmes et ses accessoires partout dans le monde. En plus de ses boutiques à Paris, Anvers,
Singapour, Dubai et Hong Kong, Dries Van Noten travaille en partenariat avec quelque quatre cents boutiques
dans des villes comme New York, Londres, Milan, Berlin, Koweït, Qatar, Moscou, Tokyo ...



REMERCIEMENTS

A Daphnée Devichi

PHOTOS

Portrait par M.Jansson




MUSIC

Pushy!



INFOS

Dries Van Noten
7, quai Malaquais
75006         Paris



www.driesvannoten.be