CHERCHER UN ARTICLE
FRANÇAIS I ENGLISH
Fermer
NOM
PRENOM
EMAIL
EXPO
Rehab

L’art de re-faire

■ LIRE AUSSI
FASHION WEEK Franck Sorbier Haute-Couture Ete 2014
EXPO Robert Wilson Vidéo portraits of Lady Gaga
FASHION CLOSE UP Coco Rocha Interview
EXPO Hey ! Modern art et pop culture
FASHION WEEK Bernhard Willhelm - Cie Forsythe Automne-Hiver 2013-2014
ARTY Serge Lutens FBI - Fatal Beauty Image
 

Le recyclage n'est pas une idée nouvelle, l’industrie retraite, réutilise ou revalorise scorie et autres rebuts. L’éco-tendance actuelle ne nous martèle t’elle pas déjà tout l'intérêt que l’on a de prendre soin de la seule planète qui nous loge et nous nourrit à titre gratuit ?!
Avec l'exposition REHAB, l’Espace Fondation EDF nous propose de réitérer le débat avec de nouveaux acteurs : les artistes. Leurs interprétations, visions, témoignages et idées surprenantes sont agencés sur trois niveaux, transformant et détournant ce que l'on jette, ce que l’on méprise en art et parfois en œuvre d'art.

Accueillis sous la ramure ombragée d’un pneu palmier ancestral qui nous conte en un coup d’œil l'histoire d'un matériau naturel, transformé, utilisé, usé puis jeté et devenu polluant. L’artiste retransforme la matière et comme une renaissance lui redonne un bel aspect noble et naturel. Cette œuvre de Douglas White fera-t-elle datte ?? (oups, dsl…)
Si l’exposition nous propose un autre point de vue sur la vie de nos déchets, Steve Lyons lui ne nous en donne qu’un seul, celui de sa caméra. D’un ensemble d’objets posé là de manière anarchique semble t-il, une caméra nous en renvoie via un moniteur, un résultat plus que réaliste, illusion d’optique, mirage télévisuel … peu importe. Une réflexion sur les images d’hier et de demain, fabriquées pour nous spectateur, que l’on regarde sans réellement les voir…. Trash TV  ??
En sous-sol le suisse Christian Gonzenbach dépouille et écorche notre cher électroménager. Leurs peaux colorées étendues là, comme autant de trophées d’un camp de Cheyennes revenu d’une chasse fructueuse. Une dérive des valeurs ou l’on ne consomme plus par nécessité où par besoin, mais pour se divertir, par jeux ou par passion !
A l’inverse Michael Samuels reconstruit. Vision et objets hétéroclites, colorés et ludiques, tel un Mondrian un peu fauché ou un peu ivre rien ne va mais tout s'assemble quand même. Une pop culture revisitée par nos rebuts, une affaire de goûts et de couleurs.
Lucie Chaumont préfère entrer dans le moule et positive les emballages de sa consommation depuis 2006. Empreinte indélébile et croissante d’une jeune femme d’aujourd’hui au quotidien, comme un miroir tendu. Au vu de la durée de vie des plastiques (pour certains 450 ans) on peut parier que l’archéologie dans le futur sera un métier d’avenir.
Au rez-de-chaussée on est irrésistiblement attiré par l’onirisme et le mystère sylvain émergeant de vieux bouts de carton et d’un ciselage méticuleux, patient travail d’Eva Jospin. Trompe-l’œil tout en clair-obscur, secret de sous-bois. Relief poétique et juste retour des choses.
Côté films Los Super Elegantes parodie un conte moderne en forme de clip musical/ télénovelas sur fond d’euro-dance potache de fin de siècle. « Sixteen » ou les déboires amoureux d’un héros des temps futurs ....l'éboueur !!
L’éboueur justement acteur principal du film « Touch Sanitation » de Mierle Laderman Ukeles artiste historique de l’Art écologique américain. Témoignage incroyable de l’énorme système existant afin qu’une ville comme New York ne s’asphyxie pas sous ces propres ordures.
Dans la même veine « Fresh Kill » tôles déchiquetées et décharge géante. Gordon Matta-Clark filme la lente destruction de sa propre voiture, objet symbolique et culte aux USA, au bulldozer sous les cris scandalisés des mouettes.
Difficile de brosser ici l’ensemble de l’exposition REHAB et ces 18 artistes qui offrent plus qu'une seconde vie, une seconde chance à nos déchets, ainsi qu’à notre regard. Espérons que le mot « ordure » reste une insulte et ne devienne pas dans un futur proche une matière première. Pour ceux qui auront loupé l’exposition REHAB, peut-être vont-ils la refaire…



Lisa Shelley
REMERCIEMENTS

A Philippe Boulet

PHOTOS

REHAB, L'art de re-faire
Comissaire de l'exposition : Bénédicte Ramade
Scénographie : Emmanuel Lagarrigue



VIDEO

REHAB, l’art de re-faire
Report Lisa Shelley

Les Artistes : Pauline Bastars, Damien Berthier, Lucie Chaumont, Mario D’souza, Christian GonzenBach,Tue Greenfort, Eva Jospin, Gordon Matta-Clark, Los Super Elegantes, Steve Lyons, Gyan Panchal, Ian Pedigo, Romain Pellas, Michael Samuels, Gitte Schäfer, Marjan Teeuwen, Mierle Laderman Ukeles, Douglas White.



INFOS

REHAB, l’art de re-faire
Espace Fondation EDF
6, rue Récamier 75007 Paris
Entrée libre



fondation.edf.com