CHERCHER UN ARTICLE
FRANÇAIS I ENGLISH
Fermer
NOM
PRENOM
EMAIL
ARTY
John Giorno

Interview - Performance

■ LIRE AUSSI
EXPO Patti Smith InterviewLand 250
EXPO The Third Mind
ARTY Bill Shannon The Crutchmaster
MUSIC Lydia Lunch Spoken Word performanceInterview
MUSIC Steven Black Dj Mix - Xmas Hang Over

Fréquentant l'underground new-yorkais dès le milieu des années 1960, John Giorno a été l'acteur principal du premier film d'Andy Warhol Sleep (1963), et était proche du mouvement beat et de William S. Burroughs. Une importante préoccupation a été de rendre la poésie accessible à la culture de masse. En 1965, il fonde Giorno Poetry Systems à l'origine de plusieurs groupes musicaux et qui est également devenu un label qui a édité une quarantaine d'albums. En 1968, il crée Dial-a-poem, un service téléphonique de masse (en fait le premier du genre) qui proposait des poèmes aux personnes qui composaient le numéro, et qui reçut des millions d'appel. Giorno a publié une dizaine de recueils de poèmes, autant d'albums, des œuvres vidéo, et a donné de très nombreuses performances depuis quarante ans. William S. Burroughs a dit de lui : "John Giorno élève les questions à un niveau presque insupportable, à un cri de reconnaissance surprise. Ses litanies issues des couches souterraines de l’esprit se réverbèrent dans votre crâne et ventriloquent vos propres pensées."


Performance de John Giorno dans le cadre de "Carte Blanche à Ugo Rondinone "
Avec : Ronald Bladen, Lee Bontecou, Martin Boyce, Joe Brainard, Valentin Carron, Vija Celmins,
Bruce Conner, Verne Dawson, Jay Defeo, Trisha Donnelly, Urs Fischer, Bruno GironcoIi,
Robert Gober, Nancy Grossman, Hans Josephsohn, Brion Gysin et William S. Burroughs, Toba Khedoori, Karen Kilimnik, Emma Kunz, Andrew Lord, Sarah Lucas, Hugo Markl, Cady Noland, Laurie Parsons, Jean-Frédéric Schnyder, Josh Smith, Paul Thek, Andy Warhol, Rebecca Warren, Sue Williams.

Une carte blanche inédite
La carte blanche à un artiste de renommée internationale est une idée forte du directeur du Palais de Tokyo, Marc-Olivier Wahler. L'artiste, mis au centre du processus décisionnel de la programmation du Palais de Tokyo, est libre de concocter un véritable programme d'exposition. Sa vision trouve un cadre propice et une temporalité adéquate pour se déployer en un univers plastique toujours singulier. Offrant à la fois une sorte de cartographie du cerveau de l'artiste, de ses désirs et de ses influences, cette carte blanche à un artiste est l'occasion d'aborder par un biais inédit les processus de création et de recoupements esthétiques. Les artistes ne sont jamais là où on les attend. Ils portent un regard unique et éclairé non seulement sur notre réalité, notre quotidien, mais également sur les travaux de leurs contemporains.

Un geste artistique unique
Avec THE THIRD MIND, Ugo Rondinone nous offre un voyage unique. IRM de ses influences, de ses inclinations et de ses obsessions, l'exposition se construit comme une déambulation dans un cerveau en perpétuelle activité et plonge à la source des références et des découvertes de l'artiste. Son talent à construire des systèmes de correspondances - une aptitude qui a fait la célébrité d'Ugo Rondinone - est mis pour la première fois au service non plus de ses propres travaux, mais des oeuvres d'autres artistes. Les systèmes de correspondances activés ainsi que les artistes et les oeuvres choisis font de THE THIRD MIND une exposition qu'aucun curateur/historien de l'art ne pourra jamais imaginer.

The Third Mind
William S. Burroughs, l'écrivain culte de la Beat Generation, et l'artiste Brion Gysin ont élaboré la méthode du cut-up consistant à couper et réassembler divers fragments de phrases pour leur donner un sens totalement nouveau et inattendu. The Third Mind est le titre d'un livre qu'ils ont conçu ensemble selon cette méthode, dont le contenu les a si fortement impressionnés qu'ils ont pensé qu'il avait été composé par une troisième personne, un troisième auteur, synthèse de leur deux personnalités. 1+1=3. En hommage à ce livre demeuré inédit, Ugo Rondinone procède à un découpage et à un remixage du paysage artistique contemporain pour en laisser jaillir un sens inédit. THE THIRD MIND, composé des oeuvres rassemblées de trente et un artistes différents, constitue ainsi une oeuvre à part entière, une oeuvre nouvelle et spectrale, créé par un troisième esprit, un troisième artiste, fruit de la réunion d'Ugo Rondinone et de ses choix.

UGO RONDINONE présente des oeuvres d'artistes des années 1960 à nos jours en consacrant, par exemple, une salle aux sculptures monumentales de Ronald Bladen qu'il met en relation avec les oeuvres sérigraphiées sur aluminium de Cady Noland et les masques inquiétants de Nancy Grossmann.



REMERCIEMENTS

A Mark Alizart

PHOTOS

John Giorno - Giorno Poetry Systems



VIDEO

Performance John Giorno
Report & interview Sabine Morandini & Pascal Lagreze



INFOS

Palais de Tokyo

13, Avenue du Président Wilson

75116 Paris



www.palaisdetokyo.com